L’Atelier : espèce d’espace

C’est une salle sans qualité ou presque : située au sous-sol d’un bâtiment de l’université, éclairée par des néons et sans fenêtre. Comprenant quelques tables d’écoliers et des chaises empilées. Seul un parquet flottant vient adoucir l’atmosphère. Jusqu’ici cet espace était dédié au matériel informatique obsolète (vieux PC, MAC G3, claviers, souris défectueuses, etc.) et accueillait de temps en temps des cours de pratiques informatiques explorant l’interactivité. Un espace laissé pour compte en quelque sorte.

Depuis l’arrivée de la promotion 2012-2013 du Master 1 Art-Technologie-Numérique, sous l’impulsion de Thomas Meghe, cette salle a gagné en confort et respectabilité : elle a pris l’allure en quelques semaines d’un atelier de recherche et de conception en art numérique. Thomas assure des monitorats, il enseigne la programmation (Comment faire clignoter une ampoule ?) et aide ses camarades de promo. Alexandre Marchand, moniteur en musique, vient de le rejoindre dans l’aventure.

Le caractère exceptionnel de la situation (et qui vaut ce premier billet) tient en ce que tout cela se met en place harmonieusement. Les différents services de l’université – enseignement, recherche, administration, ressources informatiques – répondent favorablement et rapidement à cette « poussée » des étudiants d’avoir un espace qui leur permette de mettre en œuvre les enseignements théoriques et leurs projets de recherche.

Une petite panoplie de matériel Arduino, de capteurs de distance et de Rapsberry sont actuellement en conditionnement en vue d’être livrés dans les prochains jours. Personne n’ose prononcer le nom de Fablab mais chacun y pense. Pour le moment c’est l’Atelier.

A Rennes, c’est l’école d’art qui a innové en lançant l’année dernière le LabFab. Thomas Meghe  y passe beaucoup de temps et par son intermédiaire rend évident les relations et le partage de problématiques numériques entre l’école d’art et le département art de l’université. On pense également au FacLab de Cergy Pontoise… Mais pour le moment nous n’avons pas encore la fameuse imprimante 3D ni la découpeuse laser, nous sommes seulement dans une phase d’installation… L’histoire commence et c’est Thomas Meghe qui nous tiendra informé une fois par mois des activités de cet atelier.

 


Nicolas Thély

Professeur en art, esthétique et humanités numériques à l’université Rennes 2, Nicolas Thély est directeur de la Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne (USR 3549).

More Posts

Follow Me:
Twitter

Publié par

Nicolas Thély

Professeur en art, esthétique et humanités numériques à l’université Rennes 2, Nicolas Thély est directeur de la Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne (USR 3549).

Une réflexion sur « L’Atelier : espèce d’espace »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *