« Basse définition » : publication d’un guide de requêtes


La publication Search Terms : Basse déf. aux éditions B42 marque un point final à la recherche entreprise par Nicolas Thély depuis 2005 sur la question de la « basse définition ». 

 

Search Terms : Basse déf.est une publication collective qui se présente sous la forme d’un guide de requêtes qui prend acte de la redistribution et de la diffusion du savoir par les moteurs de recherche et les encyclopédies participatives. Elle marque un point final à la recherche que j’ai initiée en 2005 sur la question de la « basse définition », c’est-à-dire l’étude de la fréquentation du réseau Internet et des algorithmes tels que PageRank et MP3, MPEG entendus comme « formes de sensibilité ».

Cette recherche a donné lieu entre 2005 et aujourd’hui à deux expositions dont le commissariat a été assuré par Stéphane Sauzedde : la première s’est tenue à Grenoble au centre d’art OUI en 2007 et la seconde à Stockholm à la Mejan Gallery et à l’espace SugarCube en 2011. Une première publication a paru en 2007 aux Presses du réel dans lequel je proposais une première approche théorique de la « basse définition », Stéphane Sauzedde rejouait sa première exposition et Dominique Pasquier livrait une éclairante explication du rapport des adolescents au numérique.

Entre 2009 et 2011, soutenue par le ministère de la Culture (DAP), une ligne de recherche « Basse déf » s’est constituée associant le Laboratoire des Arts et Médias (Paris 1) à quatre école d’art (Grenoble, Valence, Quimper et Annecy) et à l’ENST ParisTech. Annie Gentès, Gilles Rouffineau, David-Olivier Lartigaud, Karine Lebrun, Anne Laforet, Stéphane Sauzedde et moi-même formions le noyau dur de l’équipe. Dans ce cadre une série de journées d’étude (« My Space is You Tube ») ont été organisées à Paris 1 et trois journées de recherche se sont déroulées à Grenoble, Valence et Quimper.

La première intitulée « Formats » s’est tenue les 6, 7 et 8 mai 2009 et a rassemblé des étudiants de l’Université Pierre-Mendès-France Grenoble 2 et de l’école supérieure d’art de Grenoble, des artistes, des écrivains (Raphaël Meltz, Philippe Vasset) et des théoriciens. La seconde portant le titre « Le Prix de l’indépendance »s’est déroulée  les 23,24 et 25 novembre 2009 à l’école d’art de Valence et avait pour objet d’interroger les liens entre une réalité artistique qui revendique des capacités d’interventions rapides, légères, à faible coût mais à haute tension, et le design graphique (Urs Lehni, Paul Elliman, Charles Mazé et Coline Sunier). La troisième et dernière journée de recherche s’est tenue à l’école d’art de Quimper les 8, 9 et 10 novembre 2010 autour du thème du « Détachement ». Il s’est agit de penser les possibilités d’une disposition relevant du détachement sans pour autant être marginalisé et hors du monde (Pascal Nicolas-Le Strat, Dominique Cardon, Christine Lapostolle).

Au court de ces années, il s’est avéré que la place accordée aux nouvelles technologies dans l’art n’était pas la préoccupation principale de l’activité de recherche de l’équipe. Elle n’était que le point de départ. Un état de fait. L’expression Basse définition nous a permis de désigner ce qui relève de l’incertain, du trouble et plus précisément qui constitue la part indéterminée de l’expérience à l’époque de l’Internet et de la révolution numérique. Nous avions tous besoin d’interroger cet inconditionné, de le penser, de le conceptualiser. Soucieux de conserver cet esprit de fraîcheur de la recherche, les membres de l’équipe et moi-même avons pris le parti de ne pas publier un ouvrage académique qui serait la somme de nos activités conduites durant cette période. C’est pourquoi cette dernière publication Search Terms : Basse def  a pour ambition de prolonger la recherche en contribuant à fabriquer des ressources de première main : des artistes et des chercheurs de différentes générations ont ainsi choisi leurs propres mots clés et les ont enrichis de leurs expériences afin de les rendre communicables. Parce que le champ de l’Internet est un terrain instable, désormais c’est au lecteur de se rendre sur Internet et de découvrir un réseau en constante mutation peuplé d’œuvres discrètes et de collectifs d’artistes avançant masqués.

 

 

Search terms : Basse déf. (édition bilingue), 152 pages, éditions B42, Paris, 2012, ISBN 9782917855300, 15€.

 

 

 

 

Nicolas Thély

Professeur en art, esthétique et humanités numériques à l'université Rennes 2, Nicolas Thély est directeur de la Maison des Sciences de l'Homme en Bretagne (USR 3549).

More Posts

Follow Me:
Twitter